Chronicles of Lockdown: YouTube se soucient de toi

YouTube
Loi C-11
Canada
algorithme

YouTube se soucient de toi

Quel est plus importante pour toi? Les revenues des entreprises? La visibilité des persones noires, autochtones et des autres personnes racialisées?

Peut être t’as entendu quelque YouTuber, probablement anglophone, s’exprimer contre le projet de loi C-11, autrement dit le Streaming Act. Notamment, on parlent des personnages comme M McCullough et des autres streamers de partout au Canada craindre que cet nouveau loi, si approuvée, causera une vague de changements pour les entreprises des distribution numérique, particulièrement sur sites comme YouTube.

Et oui, à première vue il semble que le gouvernement canadien veut controller les contenus servi au Canadiens et qui nous sommes en trains de devenir un pays autoritaire sans liberté de press ni d’expression! Néanmoins, ce n’est pas les cas.

Pour comprendre le projet de loi C-11 ons avons besoins d’un peu de context.

Selon Sara Bannerman et Nawshaba Ahmed, la régulation de la distribution et radiodiffusion au Canada a été mis en place comme une réponse aux craints d’un Impérialisme Cultural américaine. En ajoutant, cet outil a été utilisé pour le projet de construction d’état canadien dans le Nord. 

En d’autres termes, le gouvernement canadien avait utilise les lois de distribution pour promouvoir son propre impérialisme dans le XX siècle. Et aujourd’hui, il y as un manque de participation et representation du gens noires, autochtones et racialisées parmi les entreprises de distribution et radiodiffusion au Canada. Un aspect a regler avec le projet de loi C-11.

Par contre, des organisations comme le Bureau de l’Ecran Noirs demandent au gouvernement des mesures plus fortes et concrètes. Prenons comme example la manque des subventions et soutien pour organizations de distribution et radiodiffusion géré et possédées par persones noires et autochtones.

Dans l’autre cote, on avons des craints que le Loi C-11 peut-elle faciliter de plus changements et regulations sur les contenus dans plateformes des entreprises de distribution numérique. Néanmoins, le projet de loi propose une visibilité amplifie de contenu canadien tant en anglais comme en français, de partout au Canada, pas juste de YouTubers de Vancouver, Toronto ou Montreal, mais de tout le Canada, sans s’oublier de corriger la manque de participation et representation de créateurs noires et autochtones.

Et oui, ils sont des nobles intentions, mais sans un budget pour offrir de vrai soutien financier pour corriger cette manque de participation et representation, les entreprises de distribution et radiodiffusion géré et possédées par de personnes noires et autochtones ne peuvent pas profiter de cette nouvel loi. Ici on avons une solution facile pour un problème complex.  Cet une solution morale pour un problème systémique.

Dans le meme ordre d’idée, le projet de loi C-11 ne prends pas en compre les autres langues minoritaires au Canada, sauf l’anglais et le français.

Alors, pour parler  sur l’impact de la loi C-11 dans les vies, les revenues et les chaînes des YouTubers canadiens je voudrais parler de l’algorithme de YouTube.

Néanmoins, je ne peux pas. Pourquoi? Bon, la réponse et facile. YouTube manque de transparence on ne connais pas comment fonction les recommendations des videos sur la plate-forme. En ajoutant, ceux qui critiquent le projet de loi C-11 son contre la loi parce que il peut provoquer un changement dans le fonctionnement de l’algorithme et causer une perdre de revenus. Mais cet critique repose sur l’hypothèse que l’algorithme de YouTube est il parfait. Mais, pour utiliser les propres mots de YouTube « Our systems don’t always get things right. »

Sur le meme sujet, YouTube replique le système capitaliste de competition sans regulations, si le loi C-11 peut-elle avoir un impact négatif sur le fonctionnement de l’algorithm ce n’est pas parce que il est nocif pour les chaines de YouTube canadiens, en fait, l’algorithm est nocif pour toutes les chaines sur YouTube et la santé mentale de ses propres employees – vis a vis ses créateurs de contenus. En particulier pour ceux qui ne sont pas partis de sujets incendiaires, complotantes ou qu’incite a l’haine. La vérité c’est que chaque fois que t’attendre YouTube et un de ses employees (créateurs de contenus) parler de la loi, il s’agit d’une entreprises américaine qui est en trains de proteger ses intérêts.

Ils ne se soucient de toi ou de ta liberte d’expression ou de la liberte de presse ou des autres idées libertariens ou individualistes comme ca. Tout ca, il s’agit de la publicité. En bref, le pire ennemi de les entreprises est la regulation. Et le pire ennemi pour les gens sont les entreprises qui leurs exploitant et qu’au meme temps ils protègent. C’est le monde capitaliste pour toi.

Et ici, je voudrais te demander une réponse. Quel est plus importante pour toi? Les revenues des entreprises américaines sans consideration de se clients et de ses propres créateurs de contenus qu’ils exploitant pour avoir de contenus gratuit pour vendre de la publicite a des autres entreprises, ou de forcer le gouvernement d’offrir un vraie soutien pour les entreprises et organisations de distribution et radiodiffusion gérés et possédées par des personnes noires, autochtones et des autres communautés racialisées?

Vous savez quoi faire avec ces boutons…

Facebook
Twitter
WhatsApp
LinkedIn
Email
Lisez beaucoup, lisez un peu, mais n’arrêtez jamais de lire

Articles Similaires


Posted

in

by

Tags: